Commune de VILLARD NOTRE DAME

Chronique d'une grosse tempête...

 

Détails et conséquences d'un fort coup de vent...

 

La neige était déjà tombée en grosse quantité lorsque s'est déclanchée la tempête le Jeudi 5 janvier 2012 en fin de journée. L'électricité puis le téléphone sont brutalement disparus de notre univers pour faire place à l'éclairage à la bougie ainsi qu'à l'unique chauffage au bois.

Toute la nuit nous avons entendu le vent "burler" violemment dans les hauteurs, comme on dit ici. Mais nous étions loin d'imaginer le spectacle qu'ont découvert les équipes de déneigement de la route au petit matin: des coulées de neige impressionnantes mais surtout plus de 200 arbres arrachés ou cassés dans la forêt dont bon nombre s'étaient couchés sur la route. Une fois le déblaiement effectué, une équipe d'ERDF a pu monter jusqu'à la ligne électrique dans la forêt et constater qu'un poteau électrique en métal s'était plié sous le vent, qu'un autre était à moitié arraché et que les cables étaient coupés en plusieurs endroits, voire partiellement disparus. La ligne téléphonique était évidemment dans le même état.

 

                

 

L'équipe s'est mise au travail dès la fin de journée et a repris le lendemain matin.

 

           

 

Entretemps, la température des congélateurs (le nerf de la guerre!) avait commencé de descendre dangereusement. La mairie s'est alors énergiquement mobilisée pour que, dans la journée, nos précieux réservoirs d'énergie soient tous en mesure de maintenir leur température de survie au moyen de groupes électrogènes.

Grâce à l'efficacité des équipes sur place, le courant a pu être rétabli au bout d'un peu plus de 48 heures. Mais les travaux, provisoires, devaient être repris dans les jours qui suivent d'où la nécessité de monter jusqu'au village un puissant générateur pour pallier les coupures à venir au moment des interventions.

C'est alors qu'est entré en jeu le bon vieux Toyota de notre maire Philippe BRUN. ERDF ayant un camion trop gros pour emprunter la route, c'est lui qui avec une remorque est allé récupérer le générateur de 1600kg à BOURG D'OISANS pour l'amener jusqu'à nous.

 

   

 

La route n'était pas merveilleuse... et le convoi s'est "planté", en crabe, à la tombée de la nuit, par un froid vif, dans le redoutable virage du CREUX.

 

                          

 

Grâce à l'imagination et aux efforts conjugués de tous, un bon tirefort a finalement permis de débloquer la situation.

 

    

 

La précieuse machine est désormais sur la place du village, prête à ronronner, pour sauvegarder nos réserves en casse croute, dès la prochaine coupure.

 

Pour le téléphone, les choses se sont avérées un peu plus difficiles: France Télécom n'avait pas repéré la coupure de la ligne!

Notre maire a donc du batailler un peu pour que la ligne soit rafistolée (en urgence) 4 jours après la coupure c'est à dire le lundi soir 9 janvier. Le reportage de FR3 Alpes nous a sans doute aidé à réintégrer nos moyens de communication avec...le "grand monde".

La ligne téléphonique devrait être révisée comme il faut...  lorsque reviendront les beaux jours...

 



12/01/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres